Continuer à travailler pour améliorer notre coût de production | La Coop PurdelLa Coop Purdel

Continuer à travailler pour améliorer notre coût de production

Publié le 14 décembre 2020

Article écrit par FRANÇOIS PARENT, Directeur Division Porcine

Marché du porc

Le prix du porc a été plutôt ferme au cours de l’automne compensant ainsi pour la faiblesse des prix au cours de l’été dernier. Le prix est supporté présentement par une valeur reconstituée de la carcasse (cut-out) relativement élevée pour la période, mais qui s’explique par la vigueur des exportations du côté de nos voisins américains. Les exportations vers la Chine sont toujours en croissance tant au Canada qu’aux États-Unis. Depuis le début de l’année, les exportations américaines vers ce pays ont presque doublé en volume résultant de la forte demande en Chine suite à l’épisode de peste porcine africaine et de la volonté de la Chine d’augmenter ses achats aux USA afin de répondre aux accords intervenus pour améliorer la balance commerciale entre les deux pays. Toutefois, il y a une ombre au tableau. La production chinoise serait revenue à 80 % de sa capacité avant la crise, ce qui laisse entrevoir une baisse de la demande pour les prochaines années.

La croissance de la production chinoise amène aussi une demande importante sur le marché des grains, car ils ont augmenté de façon significative leurs achats du côté américain, ce qui exerce une pression haussière sur les prix. Ce facteur influera de façon négative la rentabilité du secteur porcin pour la prochaine année. Nous entrevoyons un prix du porc en légère hausse l’an prochain, mais il couvrira seulement la hausse du coût d’alimentation. Nous devrons donc continuer à travailler pour améliorer notre coût de production afin de tirer notre épingle du jeu dans ce secteur hautement compétitif.

Suivi du projet de mise à niveau et d’agrandissement de nos installations

Tel que mentionné dans notre dernière édition, les travaux de rénovation de la bâtisse actuelle se sont terminés au début du mois d’octobre et nous avons déjà 3 bandes qui ont été sevrées dans ces installations rénovées. Les nouveaux équipements répondent à nos attentes, mais il reste encore de l’apprentissage à faire pour tirer le maximum de cette nouvelle technologie.

Les travaux de mise à niveau de la Ferme Saint-Eugène se poursuivent et nous sommes à finaliser l’installation des équipements dans le nouveau bâtiment abritant le bloc saillie et la gestation. La transformation de la pouponnière en section mise bas devrait être terminée à la mi-février afin de permettre l’entrée des truies qui devront mettre bas au début mars. L’entrée des premières truies devrait se faire à la fin janvier dans le bloc saillie afin de permettre l’insémination des truies de la cinquième bande. Les coûts rencontrent actuellement les prévisions budgétaires acceptées par votre conseil d’administration. Le chantier a quand même représenté un défi important considérant l’impact de la pandémie de COVID-19 tant au niveau de la main-d’œuvre que de la disponibilité des équipements.

Enfin, il faut préciser que le transfert des finisseurs du réseau d’engraissement de La Coop Purdel vers Alphagene (Olymel) a été complété et nous désirons les remercier pour leur collaboration dans cette nouvelle orientation.

En terminant, l’équipe de la division porcine souhaite un Joyeux Noël et une Bonne Année à tous les membres de La Coop Purdel.