L’ensilage de maïs, un choix gagnant ! | La Coop PurdelLa Coop Purdel

L’ensilage de maïs, un choix gagnant !

Publié le 13 octobre 2020

Article écrit par PIERRE-MARC CANTIN, T.P. Expert-conseil Végétal / Ruminant

On peut dire que 2020 nous en fait voir de toutes les couleurs ! COVID-19, incertitudes en tous genres, variations du prix du lait et des animaux d’abattage, les habitudes qui changent et surtout une sécheresse pour une énième année. Cette saison nous rappelle que les changements climatiques sont bien réels, quelle qu’en soit la cause. Si on se fie aux années passées, cela semble venir avec des conditions météo qui varient beaucoup plus d’un extrême à l’autre avec les résultats que l’on connaît.
Pour stabiliser l’approvisionnement en fourrages ainsi que pour des raisons nutritionnelles, de plus en plus de producteurs se sont tournés vers l’ensilage de maïs au cours des dernières années. Si bien que les superficies ensemencées ont doublé depuis 5 ans. L’avantage est évident au niveau du rendement et cela même si la qualité peut varier un peu plus lors des années moins chaudes comme 2019 par exemple.
J’entends déjà la question en stéréo! Est-ce que la rentabilité est au rendez-vous? On peut affirmer que oui! Selon les données de coûts de production d’Agritel de 2016 à 2018, on parle d’un rendement moyen du double pour un coût de production moyen inférieur de 52 $ la tonne (22 % de moins) pour l’ensilage de maïs par rapport à l’ensilage de foin. De plus on constate moins de variation entre les 20 % inférieurs et supérieurs et la moyenne pour l’ensilage de maïs. En résumé, cela se traduit par des résultats plus stables d’une ferme à l’autre. Il va sans dire que l’utilisation de l’ensilage de maïs dans les rations est optimisée, nutritionnellement et économiquement, avec de l’ensilage de foin de haute qualité.

Ces données confirment ce que les producteurs qui ont adopté l’ensilage de maïs nous disent dans notre travail de tous les jours : une tranquillité d’esprit qui coûte moins cher qu’on peut le penser ! En plus, cela signifie une moindre charge de travail durant l’été et un aliment appétant et stable dans la ration tout au long de l’année.
Les conditions de cet été nous ont rappelé que le maïs est une plante assez flexible. Après un tout début de saison très frais et sec suivi d’un été chaud et sec avec le minimum de précipitations requises assez tard en saison, la récolte s’annonce très prometteuse, tant en rendement qu’en qualité.

Votre équipe d’experts-conseils est là pour vous épauler avec votre culture de maïs, autant au champ qu’à l’étable. Que vous vouliez introduire cette culture, augmenter sa superficie sur votre ferme ou améliorer le rendement ou la qualité du maïs chez-vous, n’hésitez pas à nous consulter !