Les actualités du secteur porcin | La Coop PurdelLa Coop Purdel

Les actualités du secteur porcin

Publié le 30 juin 2021

Article écrit par FRANÇOIS PARENT, Directeur Division Porcine

Marché du porc
Le prix du porc a connu une hausse importante depuis le printemps dernier se situant à un niveau jamais rencontré depuis 1996 et surpasse les prix rencontrés en 2014 suite à l’épisode de diarrhée épidémique porcine. La forte demande anticipée pour la période des grillades estivales aux États-Unis combinée à de faibles inventaires de viande porcine met de la pression sur les prix. De plus, la reprise des activités du secteur de la restauration, longtemps confiné en raison de la pandémie de COVID-19, permet d’entrevoir une augmentation de la demande pour les protéines animales. Considérant que le marché américain sert de référence pour fixer le prix au Québec, la hausse de prix aux États-Unis a aussi suivi pour les producteurs de porcs du Québec amenant ainsi un baume sur la dernière année qui a été plutôt difficile. Toutefois, nous devons toujours conjuguer avec une hausse de près de 25% du coût d’alimentation qui vient amenuiser la marge de profit dégagée par la hausse des prix. Espérons que la prochaine récolte de céréales sera excellente, permettant ainsi de regarnir les inventaires et d’entrevoir un retour des coûts d’alimentation à des niveaux acceptables. Pour votre coopérative, même si notre niveau de production n’a pas encore atteint son rythme de croisière, nous anticipons une rentabilité supérieure à nos prévisions budgétaires, ce qui est une bonne nouvelle considérant les derniers investissements reliés dans notre secteur.

Conflit de travail à l’usine d’Olymel de Vallée-Jonction
Le 28 avril dernier, les quelque 1 100 employés de l’usine de Vallée-Jonction ont déclenché une grève générale illimitée paralysant ainsi les opérations d’abattage de cet établissement qui abat plus de 45 000 porcs par semaine.  Afin de permettre l’écoulement des porcs, Olymel a dû rediriger une partie des porcs ontariens, qui était normalement destinés aux abattoirs du Québec, vers des abattoirs américains. Cette situation a amené tout un défi pour l’entreprise, mais aussi tout un défi pour les
producteurs de porcs qui doivent encore subir un nombre élevé de porcs en attente d’abattage. Avec la période estivale qui débute, nous espérons que ce conflit se règle dans les meilleurs délais compte tenu de la hausse de température qui amène un inconfort important pour les animaux dans les bâtiments.

Bonne saison estivale à tous nos membres et employés!