1-2-3 action ! | La Coop PurdelLa Coop Purdel

1-2-3 action !

Publié le 1 novembre 2021

Article écrit par M. JEAN-NIL FOURNIER, Président du Conseil d’Administration

Bonjour chers sociétaires,

Déjà une autre saison qui s’achève; une saison qui comme à l’habitude nous a apportés son lot d’émotions. L’agriculture est et sera toujours remplie de défis. Pour notre coopérative, cette période en est également une d’analyse et de préparation pour l’année à venir. Tout particulièrement cette année, puisqu’elle coïncide avec le dépôt de la nouvelle planification stratégique dont nous vous avons tant parlée au cours des derniers mois. Le conseil d’administration de Purdel a pris acte de ce que ses membres avaient à lui dire et s’est assuré que le plan d’actions soumis par notre direction réponde à vos besoins.

Au passage, une mise à jour de notre identité était à faire et si vous vous identifiez dans la première affirmation de ce texte, sachez que c’est aussi la nouvelle mission de notre coopérative ! Cette mission a été élaborée avec la participation de tous les maillons qui forment notre entité, des employés jusqu’aux membres. Par cette affirmation, notre coopérative a l’ambition d’être, non seulement une référence en matière d’expérience client, mais aussi une coopérative responsable qui est propulsée par sa proximité avec son milieu et par l’expertise de son équipe. Voilà la promesse qui vous est faite !

Dans un autre ordre d’idées, vous avez assurément vu passer lors des dernières semaines, la décision de l’ordre des agronomes du Québec (OAQ) d’orienter ses travaux afin de séparer la vente des services-conseils et ce, pour l’ensemble des secteurs d’activités. Pour l’instant, nous ne connaissons pas les détails de l’application de ces mesures, mais il est évident que cette approche a pour but de calmer la crise qui sévit depuis quelques années au sein de l’organisation. Sachez que les agronomes à l’emploi de notre coopérative ne retirent aucun avantage de la vente de produits phytosanitaires, destinés aux productions végétales ou animales. Leurs pratiques sont régulièrement contrôlées par leur Ordre professionnel. De plus, ils doivent répondre de leurs recommandations devant vous, les producteurs et vous êtes les premiers juges de l’utilité, la nécessité et l’efficacité de leur travail. Attendons de voir le résultat de leurs travaux avant de tirer des conclusions, mais je souhaite sincèrement que l’on reconnaisse avant tout l’expertise, le savoir-faire, la capacité d’analyse et de jugement des producteurs agricoles. Au fil des années, une certaine lourdeur administrative s’est installée dans le monde agricole, ce qui a pour effet de décourager certains agriculteurs. Soyez assurés que nous nous efforcerons de faciliter la tâche des producteurs à travers les nouvelles réglementations.

Je tiens à vous souhaiter un bel automne!